Les temps "entre"

Par Frédéric

Publié le 16 novembre 2019

 

C'était il y a tout juste deux ans : dans un minibus qui sillonnait les routes du sud du Cambodge, nous discutions avec François des futurs spectacles que nous avions envie d'inventer. C'est là que, au carrefour de nos envies, a commencé à naître l'histoire de Sovann, la petite fille et les fantômes.

 

Nous avons l'habitude de répéter nos spectacles sur un temps court et de façon dense. Pour la première fois, avec Sovann, nous expérimentons une autre temporalité. Une temporalité qui nous rapproche de cette langueur cambodgienne que nous aimons tant.

 

Depuis deux ans, il y a eu dix jours de recherches scénographiques et visuelles « à la table », une semaine pour la construction du décor, cinq jours d'expérimentation avec les musiciens, quatre semaines de répétitions avec les acteurs, et trois parcours de médiation avec des enfants cambodgiens, marocains et français.

 

Et puis, entre chaque période de travail, il y a eu du temps : du temps pour laisser reposer, pour prendre du recul, pour penser à autre chose, pour faire d'autres choses, pour laisser les épaules des marionnettistes se détendre, pour affiner le texte, retoucher les marionnettes, et sillonner les routes avec Isabelle afin de rencontrer les futurs partenaires du projet …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons découvert ces temps de décantation que nous connaissions peu.

Et grâce à eux, nous avons gouté plus que jamais au plaisir des retrouvailles autour du travail.

Dans ces temps où nous avons laissé les choses se déposer, sont apparues comme par magie les réponses à des questions que nous croyions insolubles. Nous avons pris le temps de réfléchir avec soin sur les parcours de médiation associés à nos résidences. C'est dans ces temps « entre » que le projet est peu à peu passé devant nous, et que nous n'avons plus eu qu'à le suivre. Dans ces espaces laissés libres, les fantômes de Sovann ont pu prendre corps.

 

Pour moi, les souvenirs autour de Sovann sont déjà nombreux. Et il nous reste encore un an avant la première : cinq semaines de résidences et beaucoup de temps « entre ». De quoi se laisser encore surprendre par Sovann et ses fantômes.

 

Quelques traces :

 

Sovann, premières recherches visuelles et musicales :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sovann, enquête sur les fantômes au Cambodge :

Retrouvez la Compagnie !

Pour suivre notre actualité, vous pouvez aussi nous retrouver sur notre page Facebook ! La newsletter des 3â (www.les3a.fr) vous informera également de toutes les prochaines représentations des spectacles de la compagnie, ainsi que de ceux de nos amis ! N'hésitez pas à vous y inscrire.

Toujours connectés !

Vous n'utilisez pas les réseaux sociaux ? Inscrivez votre adresse e-mail ci-dessous, afin de rester informés des prochaines représentations de nos spectacles :


Mentions légales

© Copyright 2014 Compagnie l’Aurore
Site réalisé par Studio SG et hébergé par 1&1 Internet SARL, 7, place de la Gare, BP 70109, 57201 Sarreguemines Cedex (FRANCE).