Tournée-goûters

Par François

Publié le 27 octobre 2014

Une première un dimanche matin, pour le coup c'est encore une première! Dimanche dernier, levé à 7h pour rejoindre le cinéma de Mérignac et l'accueil charmant de Iulia. Je suis un peu tendu, mais surtout très fatigué par une semaine précédente un peu chargée.

 

Rappel des évènements... La veille nous sommes rentrés à 23h d'une (excellente en terme d'accueil et de qualité de jeu) représentation de Sa Majesté Croûte de Riz à Pey dans les Landes, spectacle que nous avons repris en répétitions quelques jours plus tôt. Tout cela précédé par la bonne nouvelle de la sélection de La Fortune de Jeanne pour les Scènes d'été itinérantes en Gironde, et le rendez-vous obligatoire qui a suivi cette annonce à Bordeaux le vendredi matin. Dans les trous d'emploi du temps, nous avons donc mis au point avec Frédéric et Florence, tout fraîchement engagée à la compagnie, une version pour un seul comédien d'un épisode conté de La Fortune de Jeanne. Voici donc la genèse de La Bague du Roi.

 

Nous avons manigancé ce solo pour répondre à une commande de Jérôme de l'association des cinémas de proximité de Gironde. Dans le cadre des ciné-goûters, l'ACPG a sélectionné 4 courts-métrages ayant pour point commun l'Afrique.  L'objectif est donc de faire un solo assez court autour d'un conte africain. Mon choix s'est porté assez rapidement sur un des contes de La Fortune de Jeanne, le premier, celui du pêcheur. Il me semblait le plus adéquat pour une version solo, et puisque c'est moi qui en ai fabriqué les marionnettes, je les connais bien. Après tests, conseils en mise en scène, et enregistrements avec Simon, musicien sur la Fortune, et Sébastien, touche à tout de la compagnie, me voilà aux commandes de La Bague du Roi, solo conté avec marionnettes. Et c'est parti pour la tournée.

 

Retour au dimanche matin. Iulia me présente la salle : énorme! Je m'installe devant l'écran avec ma poubelle de tournée (on reste dans l'esprit des détritus) et branche ma sono coincée avec de la mousse au fond de la poubelle. Il fait très beau, Iulia craint qu'il n'y ait personne. Bonne surprise, une trentaine de spectateurs arrivent au compte-goutte. En habit de balayeur, j'ai beau chercher des choses à nettoyer, un sol de cinéma c'est très souvent pourvu de moquette. J'aurais dû penser à l'aspirateur, mais c'est un peu moins poétique.

 

Peu importe, je discute avec les spectateurs, profite du goûter avec eux, et c'est parti! Vingt minutes d'attention extrême, ça semble concluant. Je n'ai pas l'occasion d'échanger avec les spectateurs après puisqu'il y a la projection, mais mon sentiment est assez bon.

 

L'après-midi, Fred et Jérôme sont à La Réole pour me rassurer. Et je découvre les aléas des jauges de spectateurs et des configurations de salles.

 

Tableau des bilans :

La Réole, sur scène avec la moitié des 45 spectateurs car on ne voit rien du deuxième rang.

Bazas, une scène d'un mètre cinquante de haut bricolée avec des estrades et salle comble de 140 spectateurs.

Pessac, le must : la salle la plus grande, 330 places, complète. Hum, un peu dur pour mes marionnettes. Qu'importe, mes petits spectateurs se tassent par terre, tandis qu'un tiers du public reste à sa place au lointain.

Puis viennent Léognan et 130 spectateurs dans sa vraie salle de spectacle, Andernos et son premier rang plein, mais personne derrière, et enfin Blaye et sa cinquantaine de spectateurs parfaitement disposés pour voir! Ouf!

 

Le yoyo me donne un peu le vertige, mais c'est finalement très agréable de débarquer avec ma poubelle et mon sac poubelle, de m'installer en vingt-trente minutes en trouvant l'endroit le plus adéquat pour jouer, et de tenter d'embarquer avec le pêcheur, chérie-Coco, le roi et moi le plus de monde possible. Eh oui, encore plus pour un solo, le partenaire principal c'est le public. Et puis il y a aussi les goûters que je suis ravi de partager avec les enfants.

 

Suite de ces aventures dans les cinémas de proximité, avec le programme Bon Voyage Dimitri. Et au plaisir de vous y croiser.

 

 

Retrouvez la Compagnie !

Pour suivre notre actualité, vous pouvez aussi nous retrouver sur notre page Facebook ! La newsletter des 3â (www.les3a.fr) vous informera également de toutes les prochaines représentations des spectacles de la compagnie, ainsi que de ceux de nos amis ! N'hésitez pas à vous y inscrire.

Toujours connectés !

Vous n'utilisez pas les réseaux sociaux ? Inscrivez votre adresse e-mail ci-dessous, afin de rester informés des prochaines représentations de nos spectacles :


Mentions légales

© Copyright 2014 Compagnie l’Aurore
Site réalisé par Studio SG et hébergé par 1&1 Internet SARL, 7, place de la Gare, BP 70109, 57201 Sarreguemines Cedex (FRANCE).